OFFRE LIMITÉE 36 HEURES5% DE RÉDUCTION SUR RAKUTEN  EN PROFITER

Furikake : le condiment venu du Japon !

Au Japon, manger du riz fait partie des habitudes alimentaires culturelles depuis de nombreux siècles. Les Japonais sont ainsi passés maîtres dans l’art de préparer cette céréale qui se consomme aussi bien telle quelle une fois cuite, qu’assaisonnée. Les Japonais n’étant pas particulièrement adeptes de sauces pour le riz, ils ont donc inventé le furikake.

Le furikake, c’est quoi ?

L’un des condiments parmi les plus utilisés par au Japon pour assaisonner le riz se nomme donc furikake (振り掛け). Il se présente généralement sous la forme de petites boîtes ou de petits sachets remplis de condiments secs émiettés à saupoudrer sur le riz cuit.

Même si certaines variétés comme celle au shiso sont très fines et ressemblent plutôt à de la poudre, le furikake est généralement présentés sous forme de petits grains ou miettes.

Le mot vient de la combinaison des verbes furu et kakeru qui signifient “saupoudrer sur” et “verser” en japonais.

Le furikake accompagne souvent les repas à base de riz et il apporte également de nombreux éléments nutritifs. Il est tout particulièrement apprécié par les enfants car il apporte du goût et de la saveur au riz qui est un aliment assez neutre en goût.

Sueyoshi Yoshimaru, l'inventeur du furikake et une photo de son usine.

Un peu d’histoire

Même si les Japonais ont utilisé des condiments et des garnitures pour le riz à base de plantes et de poissons pendant des siècles, le furikake moderne tel qu’il est consommé aujourd’hui a vu le jour pendant l’ère Taisho (1912-1926).

L’idée est venue à un pharmacien, Suekichi Yoshimaru de la préfecture de Kumamoto (sur l’île de Kyushu), de créer un mélange d’os de poissons broyés, d’algues et de graines comme le sésame afin de compenser le déficit en calcium de la population. Il nomme sa découverte Gohan no Tomo (ご飯の友), l’ami du riz.

L’idée d’un condiment de ce type pour accompagner le riz fut reprise quelques années plus tard afin de fournir aux soldats qui partaient en guerre un complément alimentaire à ajouter à leurs rations de riz.

En 1948, Nissin Foods, la désormais célèbre entreprise de ramens reprend l'idée et commence à produire le furikake à l’échelle industrielle afin de lutter contre la malnutrition sur l’archipel.

Le nom générique de "furikake" (poudre à verser) n’a commencé à être utilisé qu’en 1959. 

Une fois produit à grande échelle à partir des années '60, le furikake a pendant longtemps été commercialisé comme un aliment pour enfants à l’aide de personnages de dessins animés et d'emballages colorés.

Puis le lancement de nouvelles variétés de furikake, avec des saveurs plus prononcés comme le wasabi ou aux algues fit en sorte que les adultes se remirent également à consommer cet aliment.

Il existe aujourd’hui plus d’une quinzaine de fabricants de furikake à travers le Japon, comme les entreprises Marumiya ou Futaba. Cette dernière se trouve justement à Kumamoto et elle met en avant Kumamon, l’ours noir mascotte de la ville sur certains de ses emballages.

 

 TOUS LES FURIKAKE AVEC ZENMARKET

 

Il en existe de nombreuses variétés !

Aujourd’hui le furikake se décline en de nombreuses saveurs : miettes de saumon ou de bœuf, aux prunes déshydratées, aux œufs de poissons, aux feuilles de shiso, ou encore aux différents sortes d’algues, de graines et de poissons séchés.

L’un des grands classiques est le gomashio (胡麻塩), un mélange de graines de sésame grillées et de sel qui s'accorde parfaitement avec le riz et d’autres types de plats sans pour autant apporter un goût trop prononcé.

Comme pour les snacks, le marketing nippon fonctionne toujours à plein régime lorsqu’il s’agit d’inventer de nouvelles saveurs qui s’avèrent souvent aussi extravagantes que populaires.

Les plus téméraires pourront tester des saveurs plus épicées comme le furikake au poivre, au wasabi et même au piment !

L’avantage de ce condiment c’est qu’il est généralement très peu cher et se trouve dans n’importe quel supermarché et conbini. Le prix se situe généralement autour de 100 ¥ pour un sachet d’une cinquantaine de grammes.

Quelques appellations utiles à retenir :

  • Gomashio : un mélange populaire de graines de sésame torréfiées et de sel
  • Noritamago : également surnommé noritama, c'est un mix d’algues et de poudre d’œufs
  • Katsuo : miettes de bonites séchées, un poisson de la famille des maquereaux
  • Ume : petits morceaux de prunes séchées confites et salées
  • Okaka : morceaux de bonites séchée finement émincée aromatisée au soja. Un grand classique aussi
  • Sukiyaki : un plat traditionnel japonais à base de bœuf et de légumes
  • Mentaiko : des œufs de poisson salés (généralement de la morue, du colin ou du cabillaud)
  • Yukari : un furikake en poudre composé de feuilles de shiso salées (une plante aux feuilles comestibles appelées Pérille en français). Il en existe différents types

Comment cuisiner avec du furikake ?

Traditionnellement versé tel quel sur du riz cuit, au Japon le furikake s’ajoute aussi généralement aux onigiris, ces boulettes de riz à emporter avec soi.

Il s’utilise aussi dans un plat appelé ochazuke (お茶漬け), qui consiste à verser de l’eau chaude ou du thé vert sur du riz puis à saupoudrer le tout de furikake.

On trouve parfois des goûts plus inhabituels et saugrenus comme mayonnaise, salade ou chips ! Les plats typiques japonais revisités en furikake comme le curry, le gyudon, ou le katsudon et même les tempuras sont également des saveurs très appréciées sur l’archipel.

Les Japonais ayant pour habitude d'ajouter des alevins de crevettes ou de sardines séchés sur leur riz (appelé chirimenjako - 縮緬雑魚), on les retrouve également sous forme de furikake.

Aujourd’hui, fort de tant de goûts différents, le furikake n’est plus seulement relégué comme un simple assaisonnement pour le riz. Il s’utilise tout aussi bien comme garniture pour les salades que saupoudré sur les ramens et les sobas, les nouilles japonaises ou des pâtes.

On peut même en saupoudrer sur du popcorn ou des frites ou l’utiliser en tant que chapelure si la consistance le permet !

Que vous connaissiez ou pas le furikake, ses utilisations potentielles ne seront limitées que par votre créativité en cuisine ! De nombreux cuisiniers professionnels et amateurs ont depuis longtemps fait le choix de l'intégrer à leur menu. Pinterest notamment regorge de recettes originales à tester à tout prix !

Essayer le furikake, c’est vraiment l’adopter et on vous parie que vous aurez du mal à manger votre riz sans après !

 

 TOUS LES FURIKAKE AVEC ZENMARKET

 

Bon shopping avec ZenMarket !


 

Toute l'actualité ZenMarket sur les réseaux sociaux

 facebook zenmarket france  instagram zenmarket france  twitter zenmarket france