Nous, ZenMarket, soutenons l'Ukraine dans sa résistance contre l'agression de la fédération de Russie. Cliquez ici pour découvrir comment aider.

Les marques de luxe japonaises à connaître

Depuis le début des années 70, les designers japonais ont réussi à se faire une place de choix dans l’univers de la haute couture. Boudés des podiums occidentaux pendant longtemps, ils ont fini par faire une entrée fracassante dans cet univers très élitiste, se démarquant par un style reconnaissable et avant-gardiste.

ZenMarket a sélectionné pour vous les marques de luxe japonaises à connaître absolument !

 

1. Issey Miyake

Premier Japonais à se faire un nom dans l’univers de la haute couture occidentale, Issey Miyake est aussi l’un des premiers à présenter une collection à la Fashion Week de Paris en 1973. Mixant les influences et cultivant l’androgynie, il souhaite démocratiser le luxe qu’il veut plus inclusif et confortable.

À contre-courant de la mode occidentale, son style est fait de coupes amples, parfois surdimensionnées. Les courbes féminines sont recouvertes par des vêtements unisexes. Son style sobre et sans fioritures définit petit à petit les nouveaux codes de la haute couture japonaise. Il est d’ailleurs considéré comme le père fondateur de cette nouvelle mode japonaise d’avant-garde, ouvrant la voie à une toute nouvelle génération de designers nippons. Il est aussi à l'origine du célèbre sac Bao Bao aux lignes géométriques très reconnaissables.

La collection automne/hiver 2022 notamment est une véritable ode aux particularités qui ont fait le succès de la marque. On y retrouve des plis, des coupes larges et unisexes formant des vêtements minimalistes, arborant des couleurs sobres et dans l’air du temps.

Comme toute maison de haute couture, Issey Miyake pratique des prix assez élevés. Comptez entre 400 et 700 € pour un pull et entre 800 et 1 000 € pour une robe. La marque Pleats Please by Issey Miyake, que l’on peut shopper dans les magasins Printemps, est un peu plus abordable avec des prix démarrant à 200 € environ.

2.  Comme des Garçons

Ne vous fiez pas à son nom, la maison Comme des Garçons est bel et bien japonaise. Créée par Rei Kawakubo en 1969, elle s’est rapidement imposée sur les podiums du monde entier. Première marque de mode nippone créée par une femme à rencontrer un succès fulgurant, Comme des Garçons est à l’image de sa créatrice : rebelle et délurée.

Emblème de « l’antifashion » par excellence, Comme des Garçons arbore un style sombre avec une omniprésence du noir. Les silhouettes et les volumes sont volontairement déstructurés, prônant, à l’image d’Issey Miyake, une mode androgyne et unisexe.

Le label anticonformiste, en constante recherche de modernité, a récemment collaboré avec les célèbres marques Converse et Dr Martens. En véritable empire de la mode, Comme des Garçons propose diverses lignes de vêtements adaptés à toutes les bourses.

Comme des Garçons Play est une marque qui se veut plus abordable avec des T-shirts à partir de 75 € alors que la marque originelle propose des vêtements très onéreux souhaitant maintenir une originalité et un haut niveau de qualité. À titre d’exemple, comptez entre 700 et 1 200 € pour une jupe ou plus de 1 800 € pour une veste. Certaines pièces très originales peuvent coûter plus de 3 000 € !

3. Yohji Yamamoto

Fils de couturière, Yohji Yamamoto est l’un des rares hommes à étudier au Bunka Fashion College de Tokyo qui lui ouvre les portes du monde de la haute couture.

Très remarqué dès ses débuts au Japon avec la création de sa marque Y’s en 1972, il peine pourtant à se faire connaître sur la scène parisienne. Ce n’est d’ailleurs qu’en 2002 qu’il réussit à présenter une collection à la Fashion Week de Paris.

Inspiré par Coco Chanel, Yohji Yamamoto propose une mode qu’il juge lui-même « indéfinissable ». Son style fait de monochromes reprend les codes du gothique faisant la part belle au noir. Dans la même lignée qu’Issey Miyake et Rei Kawakubo, dont il a été le compagnon, il présente des coupes amples et détourne le vestiaire masculin pour le faire adopter aux femmes.

 

Le créateur propose aujourd’hui plus d’une dizaine de marques reprenant les caractéristiques qui ont fait son succès ; à savoir des couleurs sombres, des coupes effilées et évasées tout en essayant d’allier confort, praticité et élégance.

À l’image des autres créateurs nippons, Yohji Yamamoto propose des vêtements de qualité à des prix plutôt élevés. Comptez plus de 500 € pour un pull, par exemple.

4. Nanamica

Nanamica est une marque de streetwear mixant mode et confort. Née dans les années 2000 de la main d’Eiichiro Homma, le label revendique son identité japonaise et propose des vêtements alliant technicité et style.

Imposant une philosophie outdoor, Nanamica utilise des matériaux signature et techniques lui permettant de proposer des vêtements résistants et durables dans une logique soucieuse de l’environnement. On peut noter quelques collaborations intéressantes au Japon comme avec la marque The North Face (image ci-dessous).

Le style est sobre et urbain, mêlant vintage et modernité à travers des vêtements épurés au design neutre rappelant les codes des grandes marques de sports extrêmes et urbains.

Concernant les prix, la marque se veut premium et durable. Elle mise tout sur des tissus et matériaux de grande qualité, très résistants même dans les conditions les plus intenses. Il vous faudra donc débourser plus de 500 € pour un manteau et compter entre 120 et 300 € pour un pull.

5. Visvim

Fondée par Hiroki Nakamura en 2001, Visvim propose un vestiaire uniquement masculin. Inspirée par le parcours de son designer ayant travaillé pour Burton snowboards, la marque propose des vêtements urbains cools et décontractés.

Nakamura se distingue par ses choix en matière de confection puisqu’il mise sur l’artisanal et revendique totalement ses origines japonaises. Ainsi, il n’est pas rare de trouver des pièces de grande qualité revisitant les vêtements traditionnels nippons tels que le kimono, le yukata ou encore le haori.

En termes de style, la marque ne déroge pas à ses origines. On trouve des coupes confortables avec des pantalons larges et cintrés qui rappellent les standards de l’univers skate et snowboard. Originale, la marque est un savant mélange de mode américaine, européenne et japonaise proposant des couleurs, motifs et imprimés au côté vintage, très en vogue ces dernières saisons.

Forte de son succès, la société de Nakamura s’est développée et propose aujourd’hui d’autres labels tels que WMV à destination de la clientèle féminine et F.I.L, une autre collection masculine.

De par l’attention portée au processus de fabrication, la marque pratique des prix élevés avec des manteaux et vestes techniques à plus de 3 000 € ou encore des chaussures à partir de 700 €.

6. Ambush

Vous connaissez peut-être la bague ornée d’un « Pow » façon comics à l’origine du succès de Verbal et Yoon qui ont démarré un peu par hasard dans l’univers du bijou de luxe. En 2008, Verbal est à la recherche d’accessoires originaux afin de compléter ses tenues de scènes. Ne trouvant pas de quoi se satisfaire, c’est Yoon, sa femme, qui va créer pour lui ses premiers bijoux ; Ambush est née !

Inspirés par l’univers hip-hop US, le couple, formé à Boston, revient au Japon et propose ses premières collections faites de bijoux imposants en or et en argent, à l’image des rappeurs américains. Le succès est retentissant ce qui permet à la marque de se développer et de proposer aujourd’hui des collections de vêtements et accessoires tout aussi décalés. 


Mixant à la perfection la mode américaine et japonaise, le style d’Ambush est coloré et innovant. Chez les hommes, les coupes sont amples et revisitent certains classiques du vestiaire nippon. La veste en jean style kimono en est une parfaite représentation. Pour les femmes, le style suit les tendances américaines en y ajoutant une touche asiatique. Les coupes sont larges pour les pantalons, robes et jupes tout en laissant suggérer les courbes. Les hauts sont parfois courts, troués ou lacérés afin de laisser apparaître la peau.

Anticonformistes, Yoon et Verbal revendiquent une mode « visionnaire qui dépasse le besoin » et s’inscrivent dans la continuité de célèbres designers japonais tels que Rei Kawakubo.

Leur gamme de prix est à l’image de la marque, avec des sweats ou des jeans dépassant les 500 €. Pour vous offrir l’un des célèbres bijoux du label, il vous faudra débourser un peu plus de 150 € pour les pièces les moins chères.

7. Sacai

C’est en 1999 que Chitose Abe s’émancipe de Rei Kawakubo pour qui elle a travaillé durant huit ans au sein de la maison "Comme des Garçons". Cette créatrice discrète crée Sacai, une marque de pull-overs innovante qui va conquérir la scène underground.

Inspirée par ses mentors Rei Kawakubo et Junya Watanabe, Abe revendique une mode expérimentale et puise sa créativité dans son quotidien cherchant à concevoir des vêtements modernes pour la femme du XXIe siècle.

Le parcours atypique et la volonté de sa créatrice ont vite permis à Sacai d’entrer sur la scène de la haute couture où elle propose un style fait de coupes asymétriques, parfois amples alliant confort et praticité. Les jupes et pantalons sont parés de nombreux détails tels que des ouvertures ou des lanières virevoltant au rythme de la marche. Les couleurs et motifs sont inspirés des tendances occidentales.

Elle repense, par exemple, le jacquard pour sa dernière collection hiver. Récemment, Sacai innove avec une ligne masculine, proposant une allure moderne à la fois chic et urbaine.

Régulièrement en rupture de stock, les collections Sacai sont très demandées malgré le coût des pièces. Comptez plus de 500 € pour un sweat ou un pull et plus de 1 000 € pour un blouson ou un manteau.

8. Undercover

Lancée en 1990 par Jun Takahashi, Undercover est une marque impertinente aux accents punk.

Soutenu dès ses débuts par Rei Kawakubo, le jeune Takahashi mixe à la perfection l’univers du luxe et du streetwear, ce qui lui vaut rapidement l’admiration de ses pairs.

Son style grunge et underground pourrait être qualifié de moderne, décontracté et élégant. Il joue avec les couleurs et les matières pour proposer des tenues détonantes qui se veulent confortables et chics à la fois. Les imprimés et les motifs sont très présents chez Undercover qui propose des tenues plutôt inhabituelles dans l’univers de la haute couture.

Pratiquant des prix élevés, Undercover impose ses intentions de proposer une mode de luxe avec des T-shirts démarrant à 150 € et des blousons, vestes et manteaux allant de 1 000 à plus de 3 000 €. 

9. Noir Kei Ninomiya 

Le créateur japonais Kei Ninomiya a fondé sa marque en 2012. Ancien styliste et modéliste chez Comme des Garçons, il est inspiré par tout le processus de création du vêtement.

Comme son nom l’indique, ne vous attendez pas à trouver de la couleur dans les collections de Kei Ninomiya ! En effet, s’il a décidé d’ajouter le mot « noir » à son patronyme, c’est parce qu’il se concentre uniquement sur cette couleur.

Inspiré par Rei Kawakubo, il propose un style gothique, sombre et étonnant. Ses pièces sont impressionnantes par leur taille et leur composition faite de froufrous, de plumes ou encore de tulle. Les matières sont soigneusement sélectionnées pour correspondre à l’univers de Ninomiya. On retrouve du cuir, des clous, des chaînes et des harnais qui ornent les vêtements rappelant ainsi le goût de son créateur pour le punk et le gothique.

Malgré une omniprésence du noir, on trouve parfois du rouge, du blanc et du rose dans certaines créations, dynamisant ainsi les collections.

Pour vous offrir l’un des vêtements de Kei Ninomiya, il faudra mettre la main au porte-monnaie. À l’instar de ses pairs, les prix pratiqués par la marque sont plutôt élevés avec des pulls à plus de 1 000 € et des T-shirts compris entre 200 et 500 €.

Vous avez maintenant de quoi vous inspirer pour construire vos prochains looks ! Pour faire votre shopping mode au Japon depuis chez vous, il vous faudra passer par un intermédiaire d'achat.

Simple, facile et rapide, ZenMarket est votre intermédiaire privilégié pour tous vos achats de produits et d'accessoires mode en direct du Japon !

Comment acheter sur ZenMarket ?

ZenMarket est un intermédiaire d'achat pour le Japon, également appelé proxy d'achat, c'est-à-dire un service vous permettant d'acheter des produits sur les sites japonais si vous ne résidez pas au Japon.

Il faut savoir que l'immense majorité des sites et boutiques japonaises ne livrent pas en dehors du Japon. ZenMarket est donc l'intermédiaire indispensable pour vous procurer tous les produits japonais que vous ne pouvez pas acheter autrement.

Pour découvrir étape par étape comment commander tous vos produits depuis des sites japonais via ZenMarket sans parler japonais, lisez notre guide complet !

 

COMMENT ACHETER SUR LES SITES JAPONAIS

 

Bon shopping avec ZenMarket !

 


Suivez toute l'actualité ZenMarket sur nos réseaux sociaux !

 facebook zenmarket france  instagram zenmarket france  twitter zenmarket france  

Article| 14/01/2022 | modemode japonaiseFashion